News Business....7J/7
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Joon, la nouvelle filiale d'Air France, décolle et étend son horizon

Rédigé le 2 Décembre 2017 à 06:30 | Lu 83 fois

Joon décollera vendredi de Roissy. Les premiers avions au logo bleu électrique de la nouvelle filiale d'Air France prendront leur envol le matin pour Barcelone, Berlin et Lisbonne. Le premier vol pour Porto aura lieu samedi.



Jeudi à Roissy, dans un hangar d'Air France Industries, une cérémonie d'inauguration du premier appareil était mise en scène. Franck Terner, le directeur général d'Air France, et Jean-Michel Mathieu, le PDG de Joon, ont symboliquement coupé le ruban bleu pour ouvrir l'accès à la passerelle de l'A320 repeint aux couleurs de la compagnie. Les nouvelles recrues de Joon - 140 PNC - avaient revêtu leur nouvel uniforme. La majorité d'entre eux ont auparavant travaillé dans d'autres compagnies - y compris chez Transavia, la filiale low cost d'Air France, et beaucoup ont capitalisé sur leur expérience pour être promus.

Joon démarre comme prévu ce 1er décembre avec des vols moyen-courriers vers Barcelone, Porto, Berlin et Lisbonne. S'ajouteront dès mars 2018 Rome, Naples, Oslo, Istanbul. Quant aux vols long-courriers, aux deux destinations déjà annoncées, Mahé aux Seychelles et Fortaleza au Brésil, trois autres seront ouvertes au printemps prochain: Le Caire, Le Cap en Afrique du Sud, et Téhéran.

Des prix d'entrée alléchants qui grimpent vite

Le prix d'entrée des allers simples est alléchant: 39 euros pour les villes d'Europe, 79 euros pour Istanbul. Pour Le Caire et Téhéran 149 euros et 249 pour Fortaleza, 279 pour le Cap et 299 pour Mahé aux Seychelles. «Aujourd'hui, 25 000 sièges sont mis en vente à ces tarifs», a déclaré Jean-Michel Mathieu. 

Mais les prix grimpent vite: un aller pour Barcelone début février sur Joon tourne plutôt aux alentours de 116 euros et un aller pour Berlin début janvier varie de 56 à 96 euros.

Ceux qui s'attendent à des tarifs low cost risquent d'être déçus. Mais les dirigeants d'Air France l'ont martelé: Joon n'est pas low cost, c'est une compagnie hybride avec un service en classe business et en classe économie pour le moyen-courrier et même une classe premium pour les long-courriers.

figaro.fr



Notez
Rédigé le 2 Décembre 2017 à 06:30 | Lu 83 fois



Opinion | Le Conseil européen | France - Politique | Paris | Vide1 | Royaume Uni - Economie | France - Economie | Union Européenne | Vide 4 | Italie - Politique | Vide | Innovation | France - Culture | Royaume Uni | France - Société | France - Médias | Infos Plus | France - Innovation | News Showbiz | France - Entreprise | Débat / Réflexion | France - Finance | France - Immobilier | Article Sponsorisé | France - Transport | Parténariats | Nos Services | Voyages | France - Faits Divers | High Tech | Informatique | France - Sport | Science Tech | France - Automobile | Mobile | France - Scandale | France - Sondage | Automobile | Bourse | Redaction | Investissement | Buzz sur le net | Succès Story | Télécom | Femme Actuelle | Archive | Economie Internationale | Economie - Pays Européen | Transport | News People | Interview | Allemagne | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Internet | Sport International | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Canada | Vide 3 | Immobilier | Banques | Portrait | News International | Showbiz Scandale



Twitter
Facebook
Mobile
Rss
YouTube






Inscription à la newsletter