News Business....7J/7
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France : La Poste lance la livraison de colis le dimanche

Rédigé le 21 Novembre 2017 à 08:24 | Lu 60 fois

Disponible en région parisienne depuis dimanche, le service sera étendu à 14 grandes villes d'ici Noël.



A l'approche des fêtes de fin d'année, les commandes sur internet se multiplient et les consommateurs peuvent désormais recevoir leur colis sept jours sur sept. Car Chronopost, le service de livraison de La Poste, va livrer aussi le dimanche. Cette option est pour l'instant disponible uniquement en Île-de-France. Elle sera élargie à 14 grandes villes* d'ici Noël, puis au fur et à mesure au reste de la France en 2018.

En lançant ce service, Chronopost répond à une demande de sa clientèle. Une étude réalisée en janvier par la société a révélé que la quasi totalité des interrogées (93%) ayant passé une commande un vendredi aimerait avoir le choix entre une livraison le samedi ou le dimanche. Des tests concluant avaient déjà été menés en région parisienne, en partenariat avec Cdiscount.

Jusqu'à présent, seul Amazon proposait, avec le transporteur TNT, la livraison le dimanche et uniquement en région parisienne.

15.000 colis le dimanche

Chronopost espère monter en puissance pour atteindre 1.500 colis livrés d'ici la veille de Noël, le dimanche 24 décembre. L'entreprise table sur 15.000 colis l'année prochaine, des quantités bien éloignées des 600.000 qu'elle livre chaque jour en France, dont 190.000 en provenance de sites d'e-commerce.

Pour effectuer ces livraisons, il faut évidemment du personnel. La direction a annoncé que le travail dominical se fera sur la base du volontariat et les salariés concernés doivent recevoir une prime avoisinant les 50 euros.

Dans la presse ce week-end, les syndicats du groupe ont notamment pointé des problèmes de "formes". "On a un président qui a annoncé [la livraison le dimanche], directement dans la presse [mi-septembre], sans même consulter les salariés et sans que l'on puisse traiter les conséquences en terme de durée du travail et de compensation", déplore sur Europe 1 le délégué syndical central CGT de Chronopost, Richard Giraud.

* Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Rennes, Grenoble, Nantes, Reims, Lille, Strasbourg, Lyon, Toulon et Aix-en-Provence.

latribune.fr

Notez
Rédigé le 21 Novembre 2017 à 08:24 | Lu 60 fois



Opinion | Le Conseil européen | France - Politique | Paris | Vide1 | Royaume Uni - Economie | France - Economie | Union Européenne | Vide 4 | Italie - Politique | Vide | Innovation | France - Culture | Royaume Uni | France - Société | France - Médias | Infos Plus | France - Innovation | News Showbiz | France - Entreprise | Débat / Réflexion | France - Finance | France - Immobilier | Article Sponsorisé | France - Transport | Parténariats | Nos Services | Voyages | France - Faits Divers | High Tech | Informatique | France - Sport | Science Tech | France - Automobile | Mobile | France - Scandale | France - Sondage | Automobile | Bourse | Redaction | Investissement | Buzz sur le net | Succès Story | Télécom | Femme Actuelle | Archive | Economie Internationale | Economie - Pays Européen | Transport | News People | Interview | Allemagne | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Internet | Sport International | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Canada | Vide 3 | Immobilier | Banques | Portrait | News International | Showbiz Scandale



Twitter
Facebook
Mobile
Rss
YouTube






Inscription à la newsletter